Vitrectomie : quand faut-il s’inquiéter ?

Vitrectomie

Publié le : 04 août 20227 mins de lecture

Tout comme les autres parties du corps, il arrive que l’œil soit sujet de maladies. En effet, bien que les maladies oculaires passent souvent inaperçues par la plupart des gens – à cause du fait que celles-ci sont indolores dans la majorité des cas – l’œil peut être sujet à une infection, à un saignement ou encore à une blessure. Une des nombreuse procédures destinées à la correction de problèmes oculaires est la vitrectomie. De quoi s’agit-il ? Tout ce que vous devez savoir sur le sujet !

Vitrectomie : de quoi s’agit-il ?

La vitrectomie est une opération de l’œil – particulièrement, il s’agit d’une chirurgie oculaire destinée à traiter les maladies de la rétine (tissu situé à l’arrière de l’œil et qui est sensible à la lumière) ainsi que du vitré de l’œil (la substance remplissant l’œil). De manière générale, la procédure consiste à remplacer toute ou une partie du vitré de l’œil par une solution saline, une bulle d’air, de gaz ou encore de silicone.

La vitrectomie est une opération assez lourde, par conséquent, certaines dispositions relatives à la convalescence après vitrectomie doivent être respectueusement suivies par le patient afin d’éviter toute éventuelle complication. Et pour cause, la vitrectomie est réservée aux personnes dont les troubles de la vision de l’œil sont majeurs.

Par ailleurs, en fonction de la substance avec laquelle est remplacée le vitré, une certaine position post-opératoire peut être requise. Des accessoires pour convalescence après vitrectomie – à l’instar du coussin vitrectomie – existent sur le marché afin d’aider le patient à garder la position la plus confortable possible et garantissant par la même occasion la réussite de l’opération.

Comment se déroule une procédure de vitrectomie ?

L’opération de vitrectomie se déroule en plusieurs phases :

  • La phase pré-opératoire

Durant cette phase, il s’agit de préparer le patient pour la procédure chirurgicale. Globalement, aucune recommandation particulière n’est requise hormis une bonne hydratation de l’œil. Il s’agit davantage d’informer le patient sur le déroulement de la procédure (durée de l’opération) ainsi que sur les recommandations post-opératoires.

À préciser que certains examens de l’œil – tels qu’une échographie oculaire – sont nécessaires avant l’opération et ces examens sont effectués durant cette phase.

  • La phase opératoire

La durée de la phase opératoire de la vitrectomie peut varier entre une demi-heure et pouvant aller jusqu’à plusieurs heures. Bien que lourde, la vitrectomie est d’emblée une chirurgie ambulatoire. La raison est qu’elle est généralement une intervention intermédiaire à une opération de plus grande envergure.

  1. Pour commencer, le patient est allongé sur le dos avec l’œil à opérer aligné correctement avec le microscope opératoire.
  2. On procède à une anesthésie locale ou générale afin d’endormir l’œil durant l’intervention et éviter ainsi toute gêne causée par la douleur.
  3. Trois petites incisions sont effectuées au niveau de la sclérotique (le blanc de l’œil) pour avoir une vue sur l’intérieur de l’œil.
  4. Les différents protocoles opératoires de la vitrectomie sont effectués successivement par le chirurgien ophtalmologiste.

  • La phase post-opératoire

À la fin de l’intervention, des médicaments ainsi que des gouttes sont prescrits au patient afin de lui permettre de soulager la douleur. L’ophtalmologiste aura soin d’indiquer à ce moment des conseils avisés sur les bonnes pratiques à adopter durant la vitrectomie convalescence.

Pourquoi procéder à une vitrectomie ?

Outre la vitrectomie en elle-même, l’intervention peut être associée à d’autres chirurgies comme l’opération de la cataracte. Elle s’avère nécessaire dans les cas qui suivent :

  • Le décollement du vitré

En effet, le vitré peut parfois se décoller des parois de l’œil – particulièrement avec l’âge – pouvant causer des troubles de la vision.

  • La rétinopathie diabétique

Il s’agit de retirer le sang déversé dans le vitré de l’œil suite à une explosion des vaisseaux sanguins de l’œil dans le cas d’un diabète.

  • La myodésopsie

Elle concerne un trouble de l’œil qui est caractérisé par l’apparition – dans son champ de vision – de corps flottants ou de filaments qui semblent se suspendre dans l’air. Dans ce cas, la vitrectomie permet de les supprimer.

Vitrectomie : quand s’inquiéter ?

La vitrectomie – comme toute chirurgie – comporte certains risques. Bien que les chances de risque de complications existent, ces dernières sont assez minimes. Toutefois, il est recommandé de voir l’ophtalmologiste si des effets secondaires surgissent et persistent.

Ces effets ont trait notamment à :

  • Un gonflement, une inflammation au niveau de l’œil ;
  • Une douleur persistante dans l’œil opéré ;
  • Une existence d’une infection ;
  • Un trouble de la vision ;
  • Un décollement de la rétine ;
  • Une perte de vision globale ;
  • Une réaction allergique suite à l’anesthésie pouvant causer des problèmes plus graves comme un accident vasculaire cérébral ;
  • Etc.

Il faut également prendre en considération que le temps de récupération suite à une vitrectomie peut varier en fonction du cas du patient. Il en est de même de la convalescence après vitrectomie. Ainsi, pour s’assurer de la réussite de l’opération, les conseils préconisés par l’ophtalmologiste ne doivent pas être pris à la légère.

Dans cette optique, certaines activités telles que la conduite de voiture, la lecture, l’usage de l’œil pendant une longue durée sont à proscrire pendant quelques temps après la procédure chirurgicale. Par contre, l’usage de coussin vitrectomie est vivement recommandé.

Oreillers fabriqués avec des matériaux éco-responsables
Choisir un drap housse adapté à bébé

Plan du site